Air Max 90 Premium Bas Homme Noir Black/Black 012 425 EUNike MX6ApN

SKU1121761939
Air Max 90 Premium, Bas Homme - Noir (Black/Black 012), 42.5 EUNike
Air Max 90 Premium, Bas Homme - Noir (Black/Black 012), 42.5 EUNike
Lien contactez-nous
CHAUSSURES Mules amp; SabotsGioseppo D6DduA40s
Lien mon compte
Escarpins BananaPrada ZySZgPhK

Trouver l'assurance santé/voyage qui correspond à vos besoins

Mes critères de recherche :

Tout ce qu'il faut savoir sur votre couverture

Mon assurance santé et voyage à l'étranger

Besoin de modifier une réponse ?

Lorsque vous choisissez de modifier une réponse, vous devrez remplir à nouveau les questions suivantes

Vous recherchez une assurance pour ?

Samba Bottes Classiques Femme Noir Noir 40 EUKurt Geiger Zt0Inro

Accédez à l'intégralité de Mediapart sur ordinateur, mobile et tablette pour 1€ seulement

Accédez à l'intégralité de Mediapart
Je m'abonne

Identifiez-vous

Rejoignez-nous

Choisissez votre formule d'abonnement pour accéder en illimité à tout Mediapart.

Berenice Sandales Bout Ouvert Femmes Noir Noir 39 EUThe Divine Factory gJSMj2uor
Pour Jeanne Favret-Saada, anthropologue, le verbatim de la réunion officielle de la DTN, le 8 novembre 2010, publié par Mediapart, «met en évidence la variété des manières de tenir des propos racistes et de prendre des décisions discriminatoires, parfois sans s'en rendre compte».
Pour , anthropologue, le verbatim de la réunion officielle de la DTN, le 8 novembre 2010, publié par Mediapart, .

--------------

Il était important que Mediapart publie cette conversation entre dirigeants du foot sur l'intérêt ou non d'établir des quotas «raciaux». Chacun des participants s'y révèle raciste à sa manière, mais pour certains d'entre eux, pas plus que n'importe quel Français ou presque. En lisant avec attention le texte de cette réunion, on voit avant tout que les dirigeants du foot sont tenus pour responsables de quelque chose à quoi ils ne peuvent rien : l'état présent de l'équipe de France. Par contre, ils aimeraient bien contribuer à son renouveau, de quelque façon que ce soit. Mais ils font l'impasse sur les données générales du problème : la France, excellente formatrice de grands joueurs, mais trop pauvre pour les conserver même dans ses équipes les mieux dotées ; de ce fait, le football français, incapable d'entrer dans la grande concurrence internationale, sauf parfois lors de la Coupe du monde.

Du coup, ces dirigeants pensent le problème en le fractionnant en petits paquets, dont chacun est affecté d'une part de non-dit raciste, et dont l'ensemble est articulé par une glu mentale tout aussi raciste et muette.

1. Aujourd'hui, les gamins qui ont envie de jouer au foot viennent en majorité des «cités», les enfants bien insérés préférant d'autres sports. (Non-dit : la plupart de ces gamins sont peu disciplinés, violents, paresseux, égoïstes, voir la dernière Coupe du monde.)

2. Les candidats à la formation comportent donc beaucoup moins de «Blancs» que de «Blacks». (Non-dit : les Maghrébins sont comptés pour des «non-Blancs», sinon pour des « Blacks ». Il suffit d'ailleurs que ce soit dit pour que le locuteur recule).

3. Les plus doués de ces gamins sont sélectionnés pour apprendre le jeu de football, mais cela coûte cher à la Fédération et à l'Etat. (Non-dit: leur formation terminée, ils doivent quelque chose à la Fédération et à la France, mais rien n'est prévu pour les y contraindre. Or comme ils sont égoïstes... voir plus haut.)

4. Ces dernières années, la sélection a privilégié les joueurs grands et costauds, c'est-à-dire, les «Blacks». Ce n'est pas une vérité absolue (on a connu de petits Blacks ou de grands Blancs), mais une vérité statistique. Or une fois formés, devenus adultes, ceux qui ont une double nationalité préfèrent jouer la Coupe du monde dans l'équipe de leur pays d'origine.

A ce point, le locuteur s'est fourré dans une erreur caractérisée: les joueurs qui vont dans les équipes de leur pays d'origine n'ont jamais été sélectionnés dans l'équipe de France. Ceux qu'on retrouve en Algérie ou au Cameroun n'ont pas été sélectionnés dans l'équipe de France. Il ne s'agit donc pas d'une «trahison» : ces joueurs utilisent leur seule possibilité de participer à une Coupe du monde. Cette erreur, proprement raciste, est rendue possible par les non-dits précédents : puisque les «Blacks» sont peu disciplinés, violents, paresseux, égoïstes, pourquoi ne seraient-ils pas des traîtres ?

5. Pour des raisons d'efficacité technique, l'équipe de France devrait changer de critères de sélection et recruter des joueurs «petits et techniciens», et les recruteurs de minimes et juniors devraient en faire autant pour préparer l'avenir. (C'est là que survient le non-dit principal : les dirigeants veulent-ils changer les critères pour des raisons purement techniques ou pour des raisons de racisme ?)

A ce point, le débat des dirigeants devient absolument confus, les critères culturels refont surface, et, pour finir, les locuteurs se départagent : certains, comme Laurent Blanc, optent pour la version la moins raciste (tout en conservant par devers lui la conviction que les joueurs n'ont pas le droit moral de rejoindre les équipes de leur pays d'origine) ; tandis que d'autres se radicalisent.

L'intérêt de cette publication dans Mediapart tient surtout, à mon sens, à ce qu'elle met en évidence la variété des manières de tenir des propos racistes et de prendre des décisions discriminatoires, parfois sans s'en rendre compte : Laurent Blanc ne se considère pas comme un raciste. Des conversations du même ordre se tiennent tous les jours, en grand nombre, à différents niveaux de décision : si nous en étions informés, nous serions moins étonnés par les propos de Claude Guéant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

le 2 : VOYAGE GUSTATIF et CULTUREL à CUBA : repas typique et animations - 19h30 - 15 € (uniquement sur réservation)

le 6 : CONFÉRENCE sur " Les abeilles " animée par P Spaeth et Y Brotreaud - 20h - entrée libre

le 8 : THEATRE familial en Kamishibaï ENTAIL Bottines chelsea à talons en cuir premium NoirAsos Rw85APn7zG
par la Cie Ergatica, à partir de 7 ans- 20h30 - 5€

le 9 : CONCERT du Ubeda M4f Oxfords Homme Bleu Navy Blue 43 EUPikolinos yxxraC
, blues des années 50
- 20h30 - 5€

le 13 : CAFÉ CITOYEN sur " Les médecines complémentaires " animé par l'espace bien être Naturessence - 20 h - entrée libre

le 15 : CONCERT de Daiquiri Rubbertrimmed Suede And Mesh Sneakers WhiteRoa SODtKUL6Yl
jazz manouche et swing- 20h30 - 5€

le 16 : Soirée KARAOKÉ à partir de 20h30 - entrée libre

le 17 : MARCHE D’ÉTÉ , stands de consommables, artisanat, animation musicale, repas bio à 10€ (sur réservation), crêpes, glaces - 10h à 18h

le 20 : Ciné débat " Le soleil de Mithra " sur les fouilles archéologiques à Angers - 20h - au chapeau

le 22 : session MUSIQUE IRLANDAISE à partir de 20h - au chapeau

le 25 : CABARET d' Espadrilles plates en toileComptoir des Cotonniers 67BoAsHPe0
des VIP (Vétérans de l'ImPro) 20h30 - 5€

le 27 : CAFE CITOYEN sur " La propriété collective au service de l'agriculture biologique et paysanne " animé par NPC II Metallics Sneakers Basses Homme Noir Black/Antique Copper 36 EUReebok DqfKNqWe
- 20h - entrée libre

CAP SUR LES MUSIQUES DU MONDE le 29 : CHAUSSURES Mules amp; SabotsWoodciock QKDmp
(cajun) et Campania Bottes de Neige Femme Marron Fango 47 375 EULegero 7ZnSkjf
(musique brésilienne) - 20h30 - 10€
le 30 : Mules Gizeh Marron BirkenstockBirkenstock SxzZekz
(Flamenco) et Occasion MocassinsStella Luna OWr4Mc8R
(Balkans) - 20h30 - 10€

Coordonnées

Olivia Chaussons femme Beige 028 Panna Taille 38Semler intts
Sandales à plateforme à imprimé Liberty Janitag 60Christian Louboutin ow248vQb6x

Suivez-nous !

Menu

Liens rapides

2017 © M Resto-Bar Tous droits réservés Ecidia Escarpins Femme Rose 41 EU 8 UKAldo OGEOjyT6M
Mules Madrid Gris BirkenstockBirkenstock OlJaVj7x
Création site Web : Nupieds SEMERDJIAN Bonsai glitter Femme NoirSemerdjian lRHey